Recherche

Étude sur la productivité au travail

Chercheuse principale : Diane Lacaille – Chercheuse scientifique principale en rhumatologie, MD, MHSc, FRCPC

L’arthrite, avec la douleur et la fatigue qui l’accompagnent, complique souvent la vie des gens au travail. Plusieurs questionnaires différents ont déjà été utilisés pour mesurer l’impact de la maladie sur le rendement au travail.

En savoir plus

SuPRA: un programme d’intervention pour promouvoir l’activité physique

Chercheuse principale : Linda Li, Scientifique principale, PT, PhD

Des preuves irréfutables indiquent que l’activité physique améliore la santé et la qualité de vie des gens. Pourtant, plus de 50 % des personnes souffrant d’arthrite ne font pas assez d’activité physique, même lorsque leurs symptômes sont maîtrisés.

En savoir plus

Fractures de la hanche et polyarthrite rhumatoïde

Allyson Jones, Professeure, PT PhD. et Diane Lacaille, Chercheuse scientifique principale en rhumatologie, MD, MHSc, FRCPC. et Pierre Guy, Professeur agrégé, MD CM. et Hui Xie, Professeur, PhD.

Chez les personnes atteintes d’ostéoporose, les fractures de la hanche se produisent généralement lors d’une chute toute simple : on considère cependant ces fractures comme étant les blessures les plus graves après une chute.

En savoir plus

Risques accrus de complications cardiovasculaires chez les personnes atteintes de maladies rhumatismales auto-immunes systémiques (MRAS)

Chercheur principal : Dr J. Antonio Aviña-Zubieta, Professeur agrégé de médecine, MD, MSc, PhD

Les maladies rhumatismales auto-immunes systémiques (MRAS) sont un ensemble de maladies rares où le système immunitaire d’une personne se dérègle et attaque les tissus de l’organisme.

En savoir plus

Programme d’activité physique OPAM-IA

Chercheuse principale : Linda Li, Scientifique principale, Arthrite-recherche Canada, PT, PhD

L’activité physique est importante dans la prise en charge de l’arthrite. Pour remédier au problème de l’inactivité, nous testerons un nouveau programme visant à accroître l’activité physique chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus érythémateux systémique.

En savoir plus

Étude sur la productivité au travail

Chercheuse principale : Diane Lacaille – Chercheuse scientifique principale en rhumatologie, MD, MHSc, FRCPC

L’arthrite, avec la douleur et la fatigue qui l’accompagnent, complique souvent la vie des gens au travail. Plusieurs questionnaires différents ont déjà été utilisés pour mesurer l’impact de la maladie sur le rendement au travail.

SuPRA: un programme d’intervention pour promouvoir l’activité physique

Chercheuse principale : Linda Li, Scientifique principale, PT, PhD

Des preuves irréfutables indiquent que l’activité physique améliore la santé et la qualité de vie des gens. Pourtant, plus de 50 % des personnes souffrant d’arthrite ne font pas assez d’activité physique, même lorsque leurs symptômes sont maîtrisés.

Fractures de la hanche et polyarthrite rhumatoïde

Allyson Jones, Professeure, PT PhD. et Diane Lacaille, Chercheuse scientifique principale en rhumatologie, MD, MHSc, FRCPC. et Pierre Guy, Professeur agrégé, MD CM. et Hui Xie, Professeur, PhD.

Chez les personnes atteintes d’ostéoporose, les fractures de la hanche se produisent généralement lors d’une chute toute simple : on considère cependant ces fractures comme étant les blessures les plus graves après une chute.

Programme d’activité physique OPAM-IA

Chercheuse principale : Linda Li, Scientifique principale, Arthrite-recherche Canada, PT, PhD

L’activité physique est importante dans la prise en charge de l’arthrite. Pour remédier au problème de l’inactivité, nous testerons un nouveau programme visant à accroître l’activité physique chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus érythémateux systémique.

PRECISION : Prévenir les complications des maladies inflammatoires de la peau, des articulations et des intestins

Chercheur principal: John Esdaile, Professeur de médecine, MD, MPH, FRCPC, FCAHS

Le but de cette étude est de comprendre ce que le public sait et pense de l’utilisation des mégadonnées dans la recherche en santé au Canada. Ce que l’équipe peut apprendre sur les mégadonnées pourrait améliorer l’élaboration des politiques de santé au Canada et aider les patients et les fournisseurs de soins à prendre des décisions éclairées en matière de soins de santé.

It IS About Us : Le point de vue des patients – Comment appuyer la participation des patients à la recherche?

Co-chercheuses principales : Linda Li, Professeure, Département de thérapie physique, Université de la Colombie-Britannique et Jenny Leese, étudiante en doctorat, Département de thérapie physique, Université de la Colombie-Britannique

Les patients participent véritablement à la recherche en santé lorsqu’ils s’impliquent activement dans le processus de recherche, selon des critères qui sont significatifs à leurs yeux.

Fournir des soins appropriés aux populations des Premières Nations atteintes de polyarthrite rhumatoïde

Chercheurs principaux : Cheryl Barnabe, Professeure adjointe, Division de rhumatologie, Département de médecine, Université de Calgary, MD, MSc, FRCPC. et Glen Hazlewood, Professeur adjoint, Division de rhumatologie, Département de médecine, Université de Calgary, MD, PhD, FRCPC.

Les thérapies fondées sur les données probantes sont celles qui donnent les meilleurs résultats selon plusieurs recherches rigoureuses menées sur le sujet. Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde grâce à des thérapies fondées sur les données probantes prévient les dommages articulaires et l’invalidité.

Comment pouvons-nous mesurer et alléger les défis financiers associés au lupus érythémateux systémique?

Chercheuse principale : Dre Ann Clarke, Professeure, Division de rhumatologie
Faculté de médecine, Université de Calgary, MD, MSc

Beaucoup de choses ont été écrites sur la prévalence du LES (lupus érythémateux systémique), mais peu de chercheurs ont décrit les défis économiques auxquels sont confrontés les patients. Quant à ceux qui ont documenté leur perte de productivité, ils sont encore moins nombreux.

Évaluer ce qu’est la participation significative des patients à la recherche

Chercheur principal : Clayon Hamilton, Boursier de recherche postdoctorale, PhD

Cette recherche permettra d’élaborer et de tester un instrument de mesure, l’échelle de participation des patients à la recherche (PEIRS). L’échelle PEIRS évaluera dans quelle mesure les patients considèrent qu’ils participent véritablement à la recherche en santé en tant que partenaires de recherche.

Les données massives, un outil majeur pour les services de santé au Canada (PARTICIPER)

Dans le domaine des soins de santé, les données massives sont des ensembles complexes et volumineux de données contenant de l’information recueillie systématiquement sur la santé des patients et leur utilisation des systèmes de santé. Le but de cette étude est de mieux comprendre le niveau de connaissance et l’opinion du public et des patients quant à l’utilisation des données massives dans la recherche en santé au Canada

Comment peut-on utiliser des outils de suivi de l’activité physique en ligne pour soulager l’arthrite?

Linda Li, PT, PhD. Diane Gromala, PhD.

L’activité physique peut contribuer à réduire la douleur et à améliorer la mobilité et la motricité des personnes atteintes d’arthrite. Malgré ces avantages, moins de la moitié des Canadiens atteints d’arthrite ont une vie physiquement active. Un grand nombre d’entre eux ne bénéficient pas d’un accès approprié à des professionnels de la santé qui pourraient les aider à rester actifs en toute sécurité…

À la recherche d’une cure : mieux comprendre le psoriasis et l’arthrite psoriasique

Hyon Choi, MD, DrPH, FRCPC

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui est souvent associée à une maladie articulaire aux effets dévastateurs, l’arthrite psoriasique. Même si des progrès significatifs ont été réalisés dans le traitement du psoriasis et de l’arthrite psoriasique, il n’existe pas encore de remède, car les causes spécifiques de ces maladies restent méconnues….

Arthrite et emploi : continuer à travailler!

Diane Lacaille, MD, MHSc, FRCPC.

Cette recherche est une extension naturelle de nos études précédentes sur l’incapacité de travail, qui nous ont permis d’élaborer une intervention novatrice pour aider les personnes atteintes d’arthrite inflammatoire à conserver leur emploi. Ce programme unique, baptisé Continuer à travailler, a été mis sur pied pour améliorer un aspect de la gestion des maladies qui est trop souvent ignoré par les professionnels de la santé…

OPEN (Osteoarthritis Physical Activity & Exercise Net) : un site Web interactif peut-il contribuer à augmenter le niveau d’activité physique de personnes n’ayant pas encore reçu de diagnostic d’osthéoarthrose précoce du genou?

Linda Li, PT, PhD

Il a été démontré que l’activité physique pouvait contribuer à réduire la douleur et à améliorer la qualité de la vie, et qu’elle était susceptible de réduire les dommages articulaires. L’enquête récente que nous avons réalisée en Colombie-Britannique a cependant révélé que seulement une personne sur quatre ayant de légers symptômes d’ostéoarthrite…

Une activité physique accrue grâce à un bracelet de suivi : mise à l’essai d’un nouveau modèle de soins pour l’arthrose du genou (TRACK-OA)

Linda Li, PT, PhD

L’activité physique est un moyen connu de réduire les symptômes douloureux et d’améliorer la motricité des patients souffrant d’arthrose du genou. Malgré ces avantages, une étude récente a révélé que moins de 15 % des personnes atteintes d’arthrose du genou respectaient la recommandation de 150 minutes ou plus d’activité physique par semaine…

Prévenir les complications grâce à un niveau d’activité physique accru : les technologies de suivi personnel peuvent-elles être utiles?

Linda Li, PT, PhD.

Pour prévenir certaines des complications qui pourraient être associées aux maladies inflammatoires, Santé Canada recommande au moins deux heures et demie par semaine d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse (par ex., la marche à vive allure, la nage rapide). Nous savons que les personnes atteintes d’arthrite inflammatoire peuvent…

Prévenir les complications des maladies inflammatoires dans une collectivité autochtone : améliorer la qualité des soins

Diane Lacaille MD, MHSc, FRCPC. Cheryl Barnabe MD, MSc, FRCPC.

Les communautés autochtones comptent plus de personnes atteintes de maladies chroniques, y compris de maladies inflammatoires, que les autres populations au Canada. Elles sont également en moins bonne santé, ont une espérance de vie plus courte, et éprouvent plus de difficultés à avoir accès aux services de santé…

Prévenir les complications grâce à une meilleure utilisation des directives cliniques : un système de rappel électronique peut-il nous aider?

Diane Lacaille MD, MHSc, FRCPC

Des études révèlent que les personnes atteintes de maladies inflammatoires cutanées, articulaires ou intestinales ne reçoivent pas toujours les meilleurs soins pour les complications associées à ces maladies. Il existe des directives nationales sur le dépistage et la prise en charge de ces maladies et de leurs complications…

Prévenir les complications grâce à une meilleure utilisation des médicaments servant à traiter la goutte : l’accès partagé aux dossiers médicaux électroniques est-il un élément de solution?

Mary De Vera MSc, PhD

La goutte est une forme très douloureuse d’arthrite : elle survient lorsqu’il y a un taux d’acide urique trop élevé dans l’organisme et elle provoque des inflammations répétées et une déformation des articulations. Cette maladie touche plus d’un million de Canadiens, et ce nombre devrait…

Réduire le fardeau des complications des maladies inflammatoires

Antonio Aviña-Zubieta MD, MSc, PhD

Les traitements allant s’améliorant, les personnes atteintes de maladies inflammatoires cutanées, articulaires ou intestinales sont aujourd’hui plus susceptibles de mourir des complications de ces maladies que des maladies elles-mêmes. Dans cette étude, nous nous concentrerons sur les complications les plus fréquentes chez les personnes vivant avec des maladies inflammatoires…

STAR : Une nouvelle technologie pour évaluer l’impact futur des maladies chroniques et des décisions en matière de santé

Jacek Kopec, MD, PhD

La modélisation de la simulation informatique est une technique qui permet de déterminer de quelle manière les politiques et les interventions en matière de santé affecteront la population avant leur mise en œuvre. Les objectifs du projet STAR (technologie de simulation pour la recherche appliquée) sont de faire progresser cette technologie…