Recherche

Risque de toxicité rétinienne chez les patients atteints de lupus érythémateux disséminé et de polyarthrite rhumatoïde pendant un traitement prolongé à l’hydroxychloroquine

 

Chercheur principal :

Antonio Avina-Zubieta, MD, MSc, PhD, FRCPC. Chercheur scientifique principal, Arthrite-recherche Canada. Professeur agrégé de médecine, Division de rhumatologie, Faculté de médecine, Université de la Colombie-Britannique. Boursier de la BC Lupus Society. Boursier de la Fondation Michael Smith pour la recherche en santé.

 

Début de l’étude :

2019

 

Fin de l’étude :

2024

 

Pourquoi effectuer cette recherche?

Le lupus érythémateux disséminé et la polyarthrite rhumatoïde sont des maladies du système immunitaire qui affectent de nombreuses parties du corps (les articulations, le cœur, les yeux, la peau, etc.) et qui peuvent entraîner certaines complications et un décès prématuré.

L’hydroxychloroquine (HCQ) est un médicament qui est couramment utilisé pour traiter le lupus érythémateux disséminé et la polyarthrite rhumatoïde. Plusieurs études ont souligné les avantages liés à l’utilisation de l’hydroxychloroquine, tels que des symptômes moins graves, une diminution des complications (caillots de sang, problèmes de grossesse, affections rénales) et une longévité accrue. L’arrêt du traitement peut cependant entraîner des épisodes de maladie plus graves et des décès. Bien que l’hydroxychloroquine soit généralement sûre, peu coûteuse et facile à prendre, elle peut provoquer des effets secondaires graves à long terme, comme des lésions oculaires et une perte de vision.

Compte tenu des avantages propres à l’hydroxychloroquine et de son utilisation répandue, il est essentiel de déterminer les risques réels qui y sont associés, et de partager les résultats avec les médecins et les patients, pour que ceux-ci reçoivent les soins les plus appropriés et les plus sécuritaires, et pour que le système de santé investisse de manière judicieuse.

 

Que ferons-nous?

À l’aide des données administratives sur la santé, nous identifierons et étudierons tous les patients atteints de lupus érythémateux disséminé et de polyarthrite rhumatoïde en Colombie-Britannique qui prennent de l’hydroxychloroquine depuis au moins 5 ans. Nous les suivrons ensuite pendant 5 ans pour déterminer les risques réels de lésions oculaires en utilisant des appareils d’examen de la vue très sophistiqués lors des examens annuels.

L’objectif général de cette étude est d’évaluer les risques de lésions oculaires chez les patients atteints de lupus érythémateux disséminé et de polyarthrite rhumatoïde qui suivent un traitement à l’hydroxychloroquine.

 

Les personnes impliquées

L’équipe de recherche comprend des chercheurs, des rhumatologues, des ophtalmologistes et des médecins de famille engagés à fournir des soins sécuritaires et appropriés à l’ensemble de la population.

 

Chercheur principal :

John Esdaile, MD, MPH, FRCPC. Directeur scientifique, Arthrite-recherche Canada. Professeur de médecine, Division de rhumatologie, Université de la Colombie-Britannique

 

Co-enquêteurs :

Hyon Choi, MD, DrPH, FRCPC

Professeur de médecine, hôpital général du Massachusetts, Faculté de médecine de Harvard

 

Linda Li, BSc (PT), MSc, PhD

Chercheuse scientifique principale, Arthrite-recherche Canada. Professeure agrégée, Département de physiothérapie, Université de la Colombie-Britannique

 

Hui Xie, PhD

Professeur, Faculté des sciences de la santé, Université Simon Fraser

 

Diane Lacaille, MD, MHSc, FRCPC

Chercheuse scientifique principale en rhumatologie, professeure et cheffe adjointe aux Affaires académiques, Division de rhumatologie, Faculté de médecine, Université de la Colombie-Britannique

 

Kamran Shojania, MD, FRCPC

Essayiste clinique et ancien directeur des essais cliniques, Arthrite-recherche Canada. Chef de division, Division de rhumatologie, et professeur clinicien de rhumatologie, Université de la Colombie-Britannique

 

Mahyar Etminan, PharmD, MSc

Professeur adjoint, Département d’ophtalmologie et de sciences de la vision, Faculté de médecine, Université de la Colombie-Britannique, The Eye Care Centre

 

Dr David Maberley, MD

Professeur, Département d’ophtalmologie et de sciences de la vision, Faculté de médecine, Université de la Colombie-Britannique

 

Martin Dawes, MB.BS, MD, FRCGP

Professeur, Légion royale canadienne. Chef du Département de médecine familiale, Université de la Colombie-Britannique

 

Collaborateurs :

Alison Hoens, PT, KB, BC Support Unit

 

Cheryl Koehn, présidente, Arthritis Consumer Expert

 

Service de recherche :

Dami Ojo, M.P.H., assistante de recherche, Arthrite-recherche Canada

 

Organisme de financement :

Instituts de recherche en santé du Canada

Share This

Share on Social Media

Share a message of hope...

Share This

Share this post with your friends!