Recherche

Prévenir les complications grâce à un niveau d’activité physique accru :

les technologies de suivi personnel peuvent-elles être utiles?

 

* Remarque : cette étude ne recrute plus de participants. *

 

Un sous-projet de l’étude PRECISION : Prévention des complications des maladies inflammatoires cutanées, articulaires et intestinales

 

Chef de projet :

Linda Li, PT, PhD. Professeure agrégée, Département de physiothérapie, Université de la Colombie-Britannique

 

Début de l’étude :

2015

Fin de l’étude :

2019

 

Pourquoi effectuer cette recherche?

Pour prévenir certaines des complications des maladies inflammatoires, Santé Canada recommande au moins deux heures et demie par semaine d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse (marche à vive allure, natation rapide, etc.). Nous savons que les personnes atteintes d’arthrite inflammatoire peuvent soulager leur douleur et se déplacer plus facilement si elles sont physiquement actives, mais de nombreuses personnes souffrant d’arthrite ne font pas suffisamment d’exercice et n’ont pas d’accès adéquat à des professionnels de la santé pouvant les aider à rester actives en toute sécurité.

Les moniteurs d’activité physique pourraient aider les personnes atteintes de maladies chroniques à accroître leur niveau d’activité. Nous avons mis au point une nouvelle application, l’application MaC, qui peut être utilisée avec un bracelet Fitbit, un moniteur d’activité physique qui se porte au poignet. Utilisés ensemble, notre application MaC et le bracelet Fitbit effectueront un suivi automatique de l’activité physique d’un patient, lui fourniront des informations en temps réel et lui enverront des messages d’encouragement lui permettant d’atteindre ses objectifs.

Dans ce sous-projet de l’étude PRECISION, nous comptons :

  1. Mettre au point une application compatible avec les bracelets Fitbit pour permettre aux professionnels de la santé de suggérer des conseils en matière d’activité physique à leurs patients.
  2. Évaluer la facilité d’utilisation de la nouvelle application.
  3. Évaluer l’impact des conseils sur l’activité physique des patients et l’utilisation de la nouvelle application chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde et de lupus érythémateux disséminé.

En en apprenant plus sur la façon dont les technologies numériques pourraient aider les personnes souffrant d’arthrite à augmenter leur niveau d’activité physique, notre recherche pourrait prévenir et réduire de manière significative les complications des maladies inflammatoires cutanées, articulaires et intestinales, telles que les crises cardiaques, les AVC, les caillots sanguins dans les jambes et les poumons, les infections graves, les fractures de la hanche, certaines infections malignes, le diabète et les maladies pulmonaires obstructives chroniques.

 

Que ferons-nous?

Nous testerons la facilité d’utilisation de notre nouvelle application avec des physiothérapeutes et des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et de lupus. Les commentaires recueillis seront utilisés pour peaufiner l’application. Nous recruterons ensuite 50 patients souffrant d’arthrite inflammatoire ou de lupus et nous leur demanderons d’utiliser l’application MaC et le bracelet Fitbit pendant 3 mois. Tous les mois, les participants analyseront les renseignements recueillis par l’application MaC et le bracelet Fitbit avec un physiothérapeute (par téléphone). Les participants rendront leur bracelet Fitbit au bout des trois mois.

Pour pouvoir détecter les changements dans le niveau d’activité physique et surveiller le temps consacré aux activités physiques d’intensité modérée à vigoureuse, nous demanderons aux participants de porter un accéléromètre au bras pendant 7 jours, au début de l’étude, au bout de 3 mois et au bout de 6 mois. Ils seront également invités à participer à une entrevue pour partager leurs impressions et leur expérience d’utilisateur de l’application MaC et du bracelet Fitbit.

 

Les personnes impliquées

Nous travaillerons avec des physiothérapeutes et des personnes ayant reçu un diagnostic d’arthrite rhumatoïde ou de lupus.

 

Organismes de financement :

  • Instituts de recherche en santé du Canada
  • Crohn et Colite Canada
Share This

Share on Social Media

Share a message of hope...

Share This

Share this post with your friends!