Le bulletin de l'arthrite

Été 2018

PIRA présente deux nouveaux membres

Par ARC-Quebec

 

C’est avec enthousiaste que nous vous présentons deux nouvelles membres du groupe PIRA au Québec. MMe Garceau et MMe St-Pierre, toutes deux atteintes d’une arthrite inflammatoire, elles croient en la recherche et souhaitent soutenir la cause. C’est avec  privilège qu’elles  partagereront tant leurs expériences professionnelles que leur expériences vécues  avec la maladie. L’implication de nos membres renforce le développement et assure la perrinité de nos projets! Bienvenue à vous deux et merci de votre généreuse implication.

 

Hélène Garceau

Infirmière depuis plus de 30 ans, après 15ans dans le milieu hospitalier en soins intensif, urgence, médecine -chirurgie, salle de réveil etc.. j’ai eu l’opportunité d’acquérir de nouvelles connaissances et de l’expérience en recherche en tant qu’infirmière coordonnatrice de recherche clinique chez Q&T Recherche à Sherbrooke depuis maintenant 17 ans.

Plusieurs membres de ma famille ont souffert d’arthrite  et ayant moi-même été diagnostiquée avec un lupus érythémateux disséminé il y a un an, il n’en fallait pas plus pour que je me sente interpellée par PIRA. C’est pourquoi je désire m’impliquer dans cette cause, qui me tient à cœur! Je crois également que la participation du patient dans sa maladie, fait partie intégrante du traitement. C’est grâce à la recherche que nous avançons!

 

 

Denise St-Pierre

Récemment retraitée, Denise St-Pierre a consacré la majeure partie de sa carrière à l’éducation et au perfectionnement en milieu de travail. Les premiers symptômes du Lupus systémique érythémateux se sont manifestés à l’âge de 27 ans sous forme d’arthrite sévère. Dans les vingt ans qui ont suivi, elle a été atteinte de plusieurs crises systémiques, dont une qui a failli l’emporter.

Déterminée que ce désordre du système immunitaire n’allait ni l’abattre ni la définir, elle a poursuivi une longue carrière de 42 ans. Au cours de celle-ci, elle a cultivé un intérêt particulier pour l’apprentissage en soi comme moyen d’adaptation à l’évolution de l’environnement de chacun. Elle a oeuvré tant au secteur public qu’au privé, alors qu’elle a conçu et prodigué nombre de cours visant à aider la main-d’oeuvre à passer d’un monde analogique à un milieu de travail aux outils technologiques.

Détentrice d’une maîtrise en Technologie éducationnelle de l’Université Concordia, elle a fait de la recherche sur le rôle de la collaboration dans l’apprentissage en ligne dont les résultats ont été publiés dans la revue australienne, Distance Education. Les dix dernières années de sa carrière l’ont vu concevoir des dizaines de cours de formation en ligne (e-learning) pour des organismes et entreprises au Canada et aux États-Unis.

Son engagement comme membre du Comité-conseil des patients auprès d’ARC — PIRA (Arthrite-recherche Canada/Patients intéressés par la recherche sur l’arthrite) s’inscrit à la suite d’une vie de bénévolat communautaire.

 

Pour plus d’information: http://www.arthritisresearch.ca/pira 

Share This