Recherche

Le coût de la SpA : les données des patients de la cohorte DESIR

Titre de l’étude scientifique :

Les coûts de la spondylarthrite précoce : estimations sur les trois premières années d’après les réponses de la cohorte DESIR.

Chercheuse principale :

Stephanie Harvard, étudiante en doctorat à l’École de santé publique et de santé des populations de l’Université de la Colombie-Britannique et stagiaire à Arthrite-recherche Canada, supervisée par le Dr Bruno Fautrel, de l’Université Pierre et Marie Curie, à Paris, et par le Dr Aslam Anis, de l’École de santé publique et de santé des populations de l’Université de la Colombie-Britannique

 

Début de l’étude : juin 2012

Fin de l’étude : janvier 2016

 

Qu’avons-nous fait?

La spondylarthrite, ou SpA, est une forme d’arthrite inflammatoire qui affecte le dos, les hanches et souvent d’autres parties du corps. La cohorte DESIR est un groupe de 708 patients français atteints de SpA qui répondent à des questions de suivi tous les six mois portant sur les coûts encourus et sur leur santé. Cette étude a permis à des chercheurs de commencer à examiner les réponses fournies par la cohorte. Ils ont pu 1) assembler une base de données sur les coûts et l’état de santé des patients, et 2) décrire des tendances en matière de coûts des médicaments, de visites chez le médecin et à l’hôpital et d’utilisation d’autres ressources de santé. Cette recherche était importante car la plupart des renseignements disponibles sur les coûts encourus par les patients atteints de SpA n’étaient plus à jour, à savoir qu’ils n’incluaient pas les coûts des nouveaux médicaments biologiques, les anti-TNF, des médicaments qui coûtent très cher.

 

Quelles ont été les principales conclusions?

Cette étude a permis d’assembler une base de données sur les coûts et l’état de santé des patients qui permettra aux chercheurs de se pencher sur de nombreuses questions qui touchent les patients atteints de SpA. Les chercheurs ont également décelé des tendances importantes en termes de coûts. Par exemple, plus de 50 % des coûts totaux encourus par les patients de la cohorte DESIR étaient directement liés aux médicaments biologiques, même si seulement un patient sur quatre prend un médicament biologique. Les coûts encourus par les patients atteints de SpA n’étaient pas liés aux radiographies ou aux examens IRM, ce qui signifie que les chercheurs ont encore beaucoup de choses à apprendre sur la façon dont la gravité de la maladie affecte les coûts.

 

Quelles étaient les personnes impliquées?

Cette étude a été menée par une étudiante-chercheuse dans le cadre d’une thèse de doctorat. Au total, 7 chercheurs ont participé à l’étude.

 

Qui a financé cette recherche?

Pour financer ses travaux avec la cohorte DESIR, Stephanie Harvard a reçu une bourse de recherche doctorale des Instituts de recherche en santé du Canada, deux bourses de l’ambassade de France au Canada et une bourse pour études à l’étranger Michael-Smith. Cette portion de l’étude n’a pas reçu de financement supplémentaire.

 

Publications :

Harvard S, Guh D, Bansback N, Richette P, Dougados M, Aniis A, Fautrel B. Costs of early spondylarthrosis: estimates from the first 3 years of the DESIR cohort. RMD Open. 2016 Apr 4;2(1): e000230.

Service de traduction

 

Ce projet a été rendu possible [en partie] grâce au gouvernement du Canada.

Ministère du Patrimoine Canadien

logo-govt-of-canada-acknowledgement

Share This