Conseils et astuces pour réaliser des économies | Arthritis Research Canada

Par Karen Tsui, Shanon McQuitty et Kelly English

Il est difficile de vivre avec une maladie comme l’arthrite, et le fait d’avoir à s’inquiéter constamment de ses finances peut aggraver la situation. Voici quelques idées simples qui vous permettront de réduire vos dépenses et d’avoir moins de soucis.

 

Coûts des médicaments:

 

  • Avant de quitter un emploi où vous bénéficiez d’une couverture médicale ou dentaire, examinez les plans de conversion qui existent. Ils permettent de couvrir, par exemple, les médicaments sur ordonnance et la physiothérapie pour une maladie chronique préexistante.
  • Conservez des copies de vos formulaires d’assurance-médicaments (cliquez ici pour en savoir plus). Assurez-vous de soumettre une nouvelle demande avant la date d’expiration, afin de ne pas avoir à payer pour ce qui devrait être couvert.
    • Twitter
    • Facebook
  • Lorsqu’un médecin vous prescrit un nouveau médicament, dites-lui que vous n’êtes pas assuré, le cas échéant, car un médicament générique pourrait être disponible.
  • Demandez toujours s’il existe un programme réservé aux patients, qui pourrait vous aider si vous en avez besoin. De nombreuses compagnies pharmaceutiques offrent ce genre de programme, surtout pour les médicaments biologiques qui coûtent plus cher.
  • Si vous vivez en Colombie-Britannique et que vous ne disposez que d’un faible revenu, demandez à recevoir une aide pour payer les primes du Medical Services Plan (MSP), afin de couvrir une partie de certains coûts de santé, tels que la physiothérapie et la massothérapie. Cliquez ici pour en savoir plus.
  • Si vous vivez en Colombie-Britannique, inscrivez-vous au régime Fair PharmaCare. Fair PharmaCare aide les résidents de la Colombie-Britannique en assumant le coût des médicaments sur ordonnance admissibles, de certaines fournitures médicales et de certains services pharmaceutiques. Cliquez ici pour en savoir plus. En outre, votre franchise pourra parfois être étalée sur 12 mois, au lieu d’avoir à la payer en totalité en janvier ou en février.

 

Reçus médicaux et crédits d’impôt:

 

  • Conservez tous vos reçus médicaux qui concernent, entre autres, les soins dentaires, la physiothérapie, le matériel médical et des choses auxquelles vous ne pensez peut-être pas, comme les frais de déplacement pour vous rendre chez un médecin en dehors de la ville. Allez sur le site de l’Agence du revenu du Canada pour connaître toutes les déductions admissibles.
  • Si votre maladie vous force à prendre longtemps pour vous habiller, si vous ne pouvez pas marcher très loin ou si la maladie affecte vos fonctions cognitives, vous pourriez être admissible au crédit d’impôt fédéral pour personnes handicapées. Cliquez ici pour en savoir plus.
  • Si vous avez besoin d’un élévateur pour fauteuil roulant, demandez à recevoir un rabais sur le coût d’installation.

 

Autres conseils:

 

  • Renseignez-vous auprès des écoles de médecine ou d’autres écoles du même genre si vous n’avez que peu ou pas de couverture. Les écoles d’hygiène dentaire offrent parfois des soins dentaires gratuits, ou contre une somme modique, tout comme les écoles de médecine holistique, avec des stagiaires apprenant l’art de la massothérapie et de l’acupuncture. À Vancouver, en Colombie-Britannique, POKE offre des services d’acupuncture. Les coûts sont dégressifs. Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus.
  • De nombreux centres récréatifs ont des programmes à tarif réduit pour les personnes qui en ont besoin.
  • Cherchez s’il existe une clinique de rééducation publique pour les personnes atteintes d’arthrite près de chez vous.
  • Si vous avez besoin de matériel ou d’appareils pour vous aider à gérer votre arthrite, allez sur Craigslist ou Kijiji pour chercher des articles d’occasion.
  • Pensez à participer à une étude. À titre d’exemple, Arthrite-recherche Canada effectue des recherches sur la condition physique, qui permettent aux patients de bénéficier de quelques courtes séances avec un physiothérapeute, afin de les aider à se fixer des objectifs.
  • Demandez de l’aide à votre employeur si vous avez besoin d’un poste de travail plus ergonomique, comme un fauteuil ou un bureau d’ordinateur mieux adapté à vos besoins.
  • Si vous avez besoin d’aide pour faire des travaux chez vous afin de mieux gérer votre incapacité ou si vous avez besoin d’aide en matière d’impôts fonciers, votre municipalité et votre gouvernement offrent de nombreux programmes intéressants. Cliquez ici pour en savoir plus.
Share This

Share on Social Media

Share a message of hope...

Share This

Share this post with your friends!